Association Saint-Cyr-sur-Loire Hommes et Patrimoine

ACTUALITÉ :

 

Assemblée générale

Samedi 25 mars 2017

Merci à tous pour votre présence et votre fidélité.

 

Nature ô Cœur fête l'arbre et le bois

dimanche 2 octobre 2016

Des souvenirs, une promesse. Ceux d'une journée festive, enrichissante dans le parc de la Perraudière magnifié par le soleil éclatant de ce 2 octobre. Une promesse, celle de nous retrouver pour cette incontournable journée de « Nature ô Cœur » à notre stand afin de vivre et partager notre commun patrimoine.

Journée des inscriptions à l'Escale

samedi 3 septembre 2016

La vitrine de « Hommes et Patrimoine » que constitue le stand mis à notre disposition par la mairie lors de la journée des inscriptions mais aussi la présence des membres du Bureau ont offert aux très nombreux visiteurs désireux de s'adonner à une activité associative l'occasion de découvrir et d'échanger. Belle et bonne journée !

Claude Moreau, maire de Saint-Cyr-sur-Loire

mardi 7 juin 2016

Claude Moreau est né le 8 octobre 1749 à Ancenis. En 1777, alors qu’il est docteur en médecine, il part pour Saint-Domingue où il aura la charge de médecin de l’hôpital royal et militaire des Cayes. En 1783, il devient propriétaire. Il fait l’acquisition d’une habitation dépendant de la paroisse Saint Joseph de Torbeck. Il est allé chercher fortune à Saint-Domingue, cette colonie française enviée par toutes les puissances. Il a eu une vie mouvementée car il a subi les conséquences de la Révolution de 1789 en France et la révolte des Noirs à Saint-Domingue de 1791 à 1794. En 1795, il décide de venir en Touraine, terre d’origine de sa belle-famille et loue la maison de la Petite Bretèche à St Symphorien. En 1797, il vient habiter à La Perraudière, propriété d’un colon de Saint-Domingue.

En 1799, le titre de « Maire » ayant disparu sous le Directoire, c’est François Boileau qui est « agent municipal » de Saint-Cyr-sur-Loire et Claude Moreau « adjoint municipal ». Puis survient le coup d’état du 18 Brumaire An VIII et la proclamation de Bonaparte. C’est alors que l’appellation de Maire revient. Le Préfet nomme Claude Moreau, Maire de Saint-Cyr-sur-Loire le 24 août 1800, qui réside dans la maison de la Perraudière servant de maison commune (nom donné à la mairie à l’époque). Il remplit ses fonctions de Maire jusqu’au 14 juillet 1802 date à laquelle il retourne à St Domingue pour essayer de récupérer ses biens séquestrés. Il est de retour en 1803 et reste à La Perraudière jusqu’en 1806. Mais il lui faut partir car la Perraudière est achetée par François-Charles Moisant depuis septembre 1804. C’est alors que Claude Moreau loue la maison de Bellevue à St-Symphorien où il décède le 19 mai 1811.

La maison des Trois-Tonneaux contée par son propriétaire

mardi 19 avril 2016

La réunion des adhérents du mardi 19 avril a fait venir beaucoup de monde à la salle Rabelais pour écouter François-Xavier Testu parler de sa maison de Saint-Cyr : « Les Trois-Tonneaux ». C'est avec une passion communicative que le conférencier a raconté l'histoire de ce domaine depuis l'époque gallo-romaine, jusqu'à nos jours. Une histoire qu'il connaît dans les moindres détails et pour laquelle il continue de faire des recherches dont il a fait profiter l'assistance. En toute simplicité, François-Xavier Testu a aussi parlé de son enfance avec ses parents habitant le quartier de la rue de la Mairie et a montré des photos de famille.

Son exposé, très documenté a été livré de façon vivante avec une aisance de communication qui a incité les adhérents à poser des questions ou à apporter des témoignages et des informations. C'est ainsi que Michèle Davenier, qui connaît bien le cimetière République, a rassuré François-Xavier Testu sur le devenir de la tombe du peintre-verrier Julien Fournier, propriétaire des trois Tonneaux au XIXe siècle à qui l'on doit la chromolithographie de la cave peinte. L'érudition du conférencier, son apport d'anecdotes peu connues sur les souterrains, les fresques et les tonneaux de la cave, ont ravi l'auditoire.

Assemblée Générale

samedi 19 mars 2016

Notre assemblée générale qui, cette année a eu lieu le 19 mars, a, comme d'habitude, fait venir un grand nombre adhérents à la salle Rabelais. Cette assemblée fut particulièrement agréable à suivre, puisque Christofe Leisner a richement commenté les évènements de l'année mis en images par Patrick. Il y eu aussi des grands moments d'émotion, le président ayant voulu dédier le bulletin 2015 à nos disparus, Philippe Rouleau, Jean-Yves Couteau et Jacques Cormery. Pour ce dernier, le secrétaire, André Gorgues a relaté de nombreuses anecdotes mettant en lumière les passions de Jacques, le rôle primordial que ce membre d'honneur a joué dans le devenir d'Hommes et Patrimoine. Un goûter somptueux préparé par des bénévoles de l'association a clôturé la réunion.

"Mon enfance pendant la guerre 1939-1945"

mardi 12 janvier 2016

C'est un témoignage émouvant qu'est venu transmettre aux adhérents d'Hommes et Patrimoine, Pierre Degeorge, sur son enfance pendant la guerre. Cet habitant de Saint-Cyr a accepté de projeter et de commenter le film « Dieulefit, le village des justes » dans lequel il revient sur les lieux, où, enfant juif, il était caché de 1943 à 1946 à l'école de Beauvallon dans la Drôme. Cette chronique de la vie de réfugiés et de résistants a interpellé le public. Si quelques membres de l'association, ont pu ce jour, évoquer des souvenirs de cette période, nombre d'entre eux ignoraient ce qui s'était passé à Dieulefit. François Guguenheim, délégué régional du Crif et vice président de Yad Vashem France a aussi apporté des précisions sur la notion de « Juste parmi les Nations ».

Les Maisons Blanches…

28 novembre 2015

Le Goûter-rencontre a renoué avec la vieille tradition de l'association. On se rappelle que lors de sa création, Hommes et Patrimoine rassemblait autour de goûters conviviaux des habitants, mémoires vivantes d'un quartier, pour collecter les souvenirs de celui-ci. C'est ce qui s'est passé samedi, avec le support de cartes postales anciennes du quartier des « Maisons Blanches ». Claudine Marquenet, aidée de Patrick Ranger, a réactualisé les connaissances emmagasinées à propos de ces bords de Loire qui, avant la deuxième guerre mondiale, pendant et un peu après, ont connu une importante activité commerciale. Faisant réapparaître les vieilles boutiques, les fêtes, les gens du quartier…mais aussi les bombardements, Claudine Marquenet a suscité de nombreuses prises de paroles dans l'assistance qui comptait nombre d'habitants ayant connu ou entendu parler de ces bâtisses ou évènements. Un moment très riche pour les amoureux du patrimoine saint-cyrien, et un travail monumental pour Claudine qui avait déjà exploré le coin, en rencontrant les personnes à leur domicile il y a dix ans, avec d'autres chercheurs de l'association, notamment Michèle Davenier et Monique Griveau.
Un travail récompensé par l'énorme succès rencontré par cette communication.

L'histoire du Lycée japonais à Saint-Cyr

13 octobre 2015

Dans le cadre de la signature d'un protocole d'accord destiné à des échanges entre la société Franco-japonaise et l'association Amitié Saint-Cyr Japon, une délégation nipponne est venue à Saint-Cyr. A cette occasion plusieurs manifestations ont eu lieu dont une exposition d'art et d'artisanat japonais. S'associant à ces évènements, Hommes et Patrimoine a consacré sa réunion des adhérents du mardi 13 octobre à une communication sur "l'histoire du lycée Konan" implanté à Saint-Cyr de 1991 à 2013. C'est Miki Créola, assistée de Patrick Ranger, qui a assuré cette conférence. Les témoins de cette époque regrettée, ont pris la parole pour évoquer des souvenirs. L'atelier de tambour japonais dirigé par Madoka Yasui a agrémenté cette soirée avec une belle démonstration.

Nature Ô Cœur

4 octobre 2015

Le stand de l'association « Hommes et Patrimoine » s'est voulu en parfaite résonnance avec le thème retenu cette année par la Ville, en son parc de la Perraudière, pour son incontournable manifestation qu'est « NATURE Ô COEUR », les saveurs et savoir-faire locaux. En effet, nos animateurs ont su répondre, une fois encore, à l'attachement des nombreux visiteurs qui, «NATURE Ô PASSIONS » pour leurs racines, ont découvert ou redécouvert de vieilles cartes postales d'un temps révolu, mais aussi des ribambelles de photos de classes, suscitant cette nostalgie qui est source de bonheurs. Egalement spectaculaire – et attractive – l'illustration de « NATURE Ô VIN ». Le vignoble du plateau de Saint-Cyr – le blason de la commune en atteste encore – y a tenu une place importante : les grappes de raisin d'une hotte authentique de vendangeurs et autres instruments ou outils en portaient témoignage. Quant à la basse-cour miniature, elle a révélé auprès d'un jeune public la permanence de son attractivité. Oui, ce fut une belle et heureuse journée !

Exposition - conférence et causerie musicale sur Pierre-Jean Béranger

Du 18 au 29 septembre 2015

La place manquerait sur ce site si l'on devait y inscrire le nom des très nombreux visiteurs de l'exposition consacrée à Béranger dans le cadre remarquable du pavillon Charles X (636, pour être précis). Richement documentée grâce à Mrs Fonteneau, Hervou et Richard soutenue par des textes heureusement distribués au long des murs et riches d'enseignements sur la vie et l'œuvre du poète-chansonnier qui a séjourné à Saint-Cyr, elle a permis aux visiteurs qu'ont accompagnés les membres du bureau, durant une grande semaine, de se familiariser avec l'hôte de la Petite Grenadière, prolongeant ainsi la remarquable conférence donnée par Michèle Davenier et illustrée par Patrick Ranger dans les prestigieux salons Ronsard de l'Hôtel de Ville et qui fut appréciée d'un nombreux public (120 personnes). La causerie musicale produite par Delphine Doriola et ses musiciens a, une fois encore, enchanté un très, très nombreux auditoire.

Journée des inscriptions

5 septembre 2015

Comme à l'accoutumée, ce début de septembre marque le nouveau point de départ de la vie associative à Saint-Cyr-sur-Loire. Vers l'Escale ont convergé, parfaitement canalisées, des cohortes de parents et d'enfants, d'adultes en quête d'activités, mais aussi de curieux et fidèles de l'association « Hommes et Patrimoine » qui sont venus s'informer et échanger autour de notre stand. Comme à l'accoutumée, avec le soutien d'une riche documentation agréablement disposée, ils ont été accueillis par notre équipe. Certains ont déjà franchi le pas : de nouveaux adhérents ont été enregistrés.

Un hôte inconnu de Saint-Cyr : le docteur Mège

9 juin 2015

La dernière réunion avant les vacances, a permis aux adhérents d'Hommes et Patrimoine de découvrir « un hôte inconnu de Saint-Cyr, le docteur Mège (1787-1871) ». C'est avec beaucoup de subtilité, de poésie et d'humour que Lucette Besson, nous a parlé de ce personnage quelque peu pittoresque qui habita vingt-trois ans (de 1848 à 1871) aux Trésorières rue Bretonneau. Après avoir décrit l'histoire de cette demeure, c'est celle de l'homme énigmatique qu'elle nous a livrée à travers mille anecdotes historiques, illustrées par Patrick Ranger. Lucette Besson a fait découvrir toutes les facettes de ce médecin ambitieux « qui a joui d'une certaine notoriété, en son temps, tantôt pour des actes de courage, tantôt pour des idées et une action, jugées dangereuses ». Un personnage qui s'illustra aussi par l'éclectisme de ses recherches et par sa réputation de libre-penseur et de républicain, dénonçant les erreurs des institutions, s'enflammant pour la cause des laissés pour compte. Cet exposé extrêmement documenté et présenté avec art, a rempli d'admiration l'auditoire.

Roland Engerand sa vie, son œuvre dans son " Adorable Touraine "

14 avril 2015

Conférence. Après vingt huit années passées en cette Touraine qu'il aimait tant, Roland Engerand décède à La Fabrice le 12 avril 1951 à l'âge de 59 ans. Il est enterré à St-Cyr-sur-Loire au cimetière République. En souvenir de ses années passées à St-Cyr -sur-Loire, une école, un gymnase et une rue portent son nom.

L'orgue de l'Eglise Saint-Cyr- Sainte Julitte

20 janvier 2015

Notre association a sollicité celle de « Présence de l'orgue » pour présenter aux adhérents l'histoire de l'instrument installé dans l'église Saint-Cyr - Sainte-Julitte. C'est un exposé extrêmement documenté que nous a offert Gilberte Joubert en collaboration avec Pierre Laurens pour de riches illustrations, de Francine Laurens et Gérard Macquarez pour le choix des parties musicales et de Patrice Grange pour son film de concerts. En partant de la genèse de l'orgue et de ses transformations au fil du temps, Gilberte Joubert nous a fait pénétrer au cœur du « Roi des instruments » avant de nous faire découvrir ceux qui se sont succédé à Saint-Cyr - Sainte-Julitte avant l'installation en 2000 de celui de Bernard Aubertin. Elle a aussi parlé de son lieu d'accueil, notre vieille église dédiée aux mariniers de Loire, de l'activité de l'association « Présence de l'orgue » et de l'action du maire-adjoint Jean-Yves Couteau qui a œuvré pour que le projet aboutisse. On ne pouvait espérer un tour d'horizon plus complet du sujet !

NOS RECHERCHES :

En cours, un répertoire des photos de classes des écoles saint-cyriennes.