Association Saint-Cyr-sur-Loire Hommes et Patrimoine

ACTUALITÉ :

 

Balzac au noir

Mercredi 14 octobre 2020

Au début de sa carrière, Balzac subit, comme beaucoup de ses contemporains, l’influence de la mode, et la mode qui règne sur le premier tiers du XIXe siècle est au fantastique et au terrifiant, sous l’impulsion d’une part d’auteurs anglais comme Ann Radcliffe ou Matthew Lewis, d’autre part du conteur allemand Hoffmann. La Fille aux yeux d’or, L’Élixir de longue vie, L’Auberge rouge, La Peau de chagrin en sont quelques illustrations connues parmi d’autres, plus rares, qui seront évoquées.
Mais, à parcourir la Comédie humaine, on s’aperçoit que cette étrangeté souvent cruelle, dépassant le phénomène de mode, tient à l’écrivain lui-même, à son environnement familial, à ses hantises. La Grande Bretèche, nouvelle construite comme une enquête policière, en offre un exemple révélateur, d’autant plus surprenant pour les Tourangeaux et les Saint-Cyriens que l’énoncé « La Grande Bretèche » les renvoie aujourd’hui à un site paisible et familier.

Journée des inscriptions

Samedi 5 septembre 2020

La traditionnelle journée des inscriptions, qui se déroule habituellement dans une atmosphère joyeuse et particulièrement animée, a bien eu lieu cette année encore. Pour assurer au mieux la sécurité des participants, au vu de la crise sanitaire toujours présente, la municipalité l'avait organisée d'une manière très rigoureuse. Il faut l'en remercier, avec un regret toutefois : l'ambiance, nous semble t-il, n'y était pas : moins de visages nouveaux, moins d'échanges. Sans doute le prix à payer pour que l'avenir soit meilleur !

Cérémonie

Vendredi 21 février 2020

Un don de tableaux représentant des célébrités ayant habité Saint-Cyr, par l'artiste-peintre Joele Ardans, a été l'occasion de rassembler une trentaine d'adhérents vendredi 21 février. Parmi les invités on aura noté la présence de l'ancien président, Christofe Leisner et bien sûr celle des conférenciers qui ont pu reconnaître les portraits des personnages, sujets de leur recherche. La présidente, Claudine Marquenet, a remis à l'artiste un bulletin de l'association et un bouquet de fleurs en la nommant officiellement membre d'honneur. Un cocktail bien sympathique a clôturé cette petite manifestation.

Assemblée générale

Samedi 18 janvier 2020

Une première réussie…
Il s’agit de l’assemblée générale de l’association : « Un lieu, des femmes, des hommes… une histoire » (*) convoquée par sa présidente, Claudine Marquenet, au Manoir de la Tour ce 18 janvier dernier. Les points inscrits à l’ordre du jour : rapport d’activité, bilan financier, budget prévisionnel et programme d’actions proposé ont été adoptés à l’unanimité des présents. Un goûter convivial a prolongé cette réunion. (*) Vous aurez noté que les femmes sont, formellement, intégrées dans sa désignation sur proposition du président sortant, Christofe Leisner, après approbation unanime de l’assemblée.

Souvenirs de femmes

Mardi 8 octobre 2019

Au XIXe et XXe siècle, des femmes remarquables ayant vécu à St-Cyr-sur-Loire ont laissé des souvenirs qui méritent d'être évoqués. Il s'agit de les replacer dans leur contexte familial qui a influencé leur destinée pour pouvoir analyser le rôle de chacune d'elles, des plus illustres aux plus modestes."

Nature O Cœur

Dimanche 6 octobre 2019

Nature Ô Cœur a pris place parmi les rendez-vous d’automne dans le Parc de la Perraudière, cadre incomparable pour une telle manifestation festive où se retrouvent de nombreux acteurs concernés et leur public toujours aussi fidèle. L’aménagement du stand, la présentation inventive de documents ont attiré de nombreux visiteurs. Sans omettre, une fois encore, la collection des photographies de leur scolarité. Hommes et Patrimoine, c’est notre passé mais aussi la sauvegarde de notre cadre de vie par le truchement et la préservation des acteurs de la conservation de notre environnement.

Journée des inscriptions

7 septembre 2019

Pourquoi changerions-nous une formule qui a l’air de convenir au but poursuivi lors de cette traditionnelle journée de début septembre à l’Escale ? Donner à voir, permettre les échanges avec un nombreux public et, tout simplement, vous rencontrer fidèles adhérents pour cette nouvelle année en forme de rentrée. Ajoutons que la formule est gratifiante pour nous tous : nous nous sommes enrichis de 7 nouveaux adhérents.

Le quartier de la Chanterie au temps de Balzac
(de la Révolution au Second Empire)

Mardi 18 juin 2019

Au lendemain de la Révolution, le quartier de la Chanterie était essentiellement constitué du vignoble du Colombier. Il était desservi par un chemin d'exploitation allant de la rue actuelle Émile Roux à la Ménardière. La jonction avec le boulevard actuel Charles de Gaulle n'a été réalisée qu'en 1821. Le Colombier et La Ménardière appartenaient à des familles illustres, les Castillon du Perron, armateurs et négociants pour le premier, le Marquis d'Harambure et Jeanne Sorbière de Bezay pour la deuxième. La Chanterie était une simple exploitation agricole, une ancienne métairie de l'Abbaye de Marmoutier. Le Quartier a été structuré au Moyen Âge avec son parcellaire particulier et son réseau important de sentiers. Plusieurs propriétaires célèbres s'y sont succédé au cours des siècles. À partir de 1815, Le Colombier est transformé en deux gîtes ruraux de luxe pour des familles anglaises aisées, effaçant ainsi une grande partie des vestiges du Moyen Âge. De 1836 à 1863, Le Colombier accueille une vingtaine d'anglais. C'est sans doute lors du séjour du Major Général Peacocke qu'a été planté l'arbre de la liberté dans le jardin du Petit Colombier, un pin noir d'Autriche. La Chanterie n'est encore qu'une simple maison de campagne que ses propriétaires, — une fripière puis un tapissier, son fils —, transforment en grosse maison bourgeoise entre 1830 et 1841. Le chemin du Colombier n'est devenu rue de la Chanterie que plus tard.

Road Movie anachronique... et un peu décalé, sur les quais de Saint-Cyr

Mardi 23 avril 2019

Saint-Cyr, belle comme ses cartes postales
De nombreux membres d’Hommes et Patrimoine sont collectionneurs de cartes postales et photos anciennes sur Saint-Cyr. C’est pourquoi, pour la réunion des adhérents du 23 avril, Jacques Richard, a profité de ces riches archives pour nous faire cheminer dans notre commune… en images. Depuis les quais de la Loire jusque sur les coteaux de Saint-Cyr en passant par les belles demeures, les anciens quartiers et leurs commerces… et les moulins de la Choisille, notre conférencier du jour a fait revivre de beaux souvenirs aux « anciens » Saint-Cyriens « d’après-guerre ». Jacques Richard n’a pas manqué d’évoquer les nombreuses communications dont ces sites avaient fait l’objet grâce à nos chercheurs, Michèle Davenier et Patrick Ranger, notamment. Des documentations que l’on peut retrouver dans les bulletins ou autres parutions de l’association.

Assemblée générale

Samedi 16 mars 2019

Un événement plus que jamais empreint d'émotion pour sa 17e édition.

Notre assemblée générale a revêtu un caractère tout particulier. Christofe Leisner, président depuis la création de l’association annonçait avec émotion son départ de Saint-Cyr-sur-Loire et de Palluau et sa volonté de passer le relais. De plus, cette réunion fut dédiée à Pierre Davenier, récemment disparu, époux de Michèle (notre chercheur de patrimoine) et on y honora d’autres membres décédés dont la maman de Christofe et Jean-François Hervou qui a lui aussi participé aux recherches au sein d’Hommes et Patrimoine.

Le maire, Philippe Briand, a remis à Christofe la médaille d’or de la ville pour tout le travail de mise en valeur du patrimoine local effectué avec les membres de l’association. Un honneur que le président a voulu partager avec sa vice-présidente, Claudine Marquenet. Après le rapport moral, la présentation des projets et le bilan financier, les membres du conseil d’administration à renouveler et les nouveaux entrants se sont présentés. Ont été élus ou réélus : Claudine Marquenet, André Gorgues, Ghislaine Gardel, Michèle Davenier, Patrick Ranger, Jean-Pierre Poisson, Jacques Richard, Michel et Christiane Malgonne, Jean-Pierre Vérité, Marie-José Maugie, Rosette Parisi et Michèle Irailau.

Palluau et ses habitants

Samedi 19 janvier 2019

Connaisseur averti de l’histoire de sa demeure familiale, le Président Christofe Leisner (1) a offert aux adhérents de l’Association qu’il a présidée depuis sa création, en 2002, une présentation particulièrement documentée des occupants successifs de Palluau – désormais tous connus – depuis le premier d’entre eux, Messire Philippe Beguin.

Avant que cette demeure ne devienne en 1831 la propriété du célèbre médecin tourangeau Pierre-Fidèle Bretonneau puis celle de sa descendance, jusqu’en 1937, la famille Clary, elle avait appartenu, au XVIIIème siècle, à la famille Leroux dont deux membres furent curés de la paroisse puis, à la période révolutionnaire jusqu’en 1804 à deux frères de la Famille Veau-Delaunay (l’un sera élu à la Convention).

Une autre génération de propriétaires, à partir de 1937, a suivi les Bretonneau-Clary : Famille Noguès-Delfosse, propriétaire de salles de spectacle à Tours jusqu’en 1955, Raoul Fox durant 2 ans, puis la Famille Esclapez durant moins de 7 ans.

A partir de 1964, Palluau devient la propriété de la famille Zoller-Leisner qui entreprit d’importants travaux de restauration.

(1) C. Leisner a cessé de résider à Palluau (la propriété a été vendue en 2019).

NOS RECHERCHES :

En cours, un répertoire des photos de classes des écoles saint-cyriennes.